Le groupe Avicap, dont le siège est à Bogota, a  installé ses infrastructures opérationnelles d’exploitation dans le département de Vichada, à l’est du pays, en zone tropicale où près de 5 millions d’hectares sont disponibles dans des conditions idéales pour des projets d’afforestation. AVICAP SPM a un siège au bureau du groupe AGAF (Association Syndicale Agroforestière du Vichada)

Au sein du groupe Avicap, diverses organisations opèrent dans les secteurs forestiers et agroforestiers :

AMAZONIA REFORESTATION

Pépinière et centre de recherche et d’expérimentation de AVICAP SPM fondés par Dexter Dombro. Y sont effectués les essais sur les espèces commerciales et natives. Une chaîne de production de compost y est implantée. Les pratiques culturales y sont testées et permettent une sylviculture écologique employant des fertilisations naturelles. Sur une surface de 2000 hectares, pas moins de 12 essences d’arbres sont en exploitation.

LA PEDREGOZA ECOLODGE

Hôtel au cœur des plantations, idéal pour prendre le temps de visiter les plantations, situé à proximité de la réserve naturelle La Pedregoza. Disponible pour un séjour écotouristique dépaysant : randonnées en forêt ou dans la savane, baignades sur les plages de sable blanc de la rivière Vita, kayak en rivière dans les forêts inondées, pêche sportive, rencontre avec les tortues, les dauphins roses et autres espèces singulières de la faune et de la flore locale qui font la richesse de la biodiversité colombienne.

MUVEA

(Mujeres Vichadenses en Acción), fondation dirigée par Kochurani Dombro, avec pour mission d’intégrer les femmes du département dans des activités de production annexe aux activités principales de reforestation : apiculture, viniculture, culture de fleurs de Jamaïque, élaboration de confitures et confiseries…

 

CORPORACIÓN AMBIENTAL LA PEDREGOZA

ONG qui a autorité localement pour générer de nouvelles réserves naturelles, reconnue par les Parques Nacionales Naturales de Colombia  comme une entité officielle représentative de Reserva Nacional de la Sociedad Civil. Fondée par Dexter Dombro et son épouse Kochurani en 2010 dans le but de conserver la flore et la faune du bassin du fleuve Orénoque : protection des tortues de rivières Podocnemis, création d’une banque de graines d’espèces végétales natives, création d’un jardin de plantes médicinales et alimentaires traditionnelles de la forêt tropicale… rédaction d’ouvrages de vulgarisation destinés à la sensibilisation des populations locales.